Télécharger CommentProust peut changervotre vie pdf gratuit

Comment Proust peut changer votre vie


Extrait :

Il existe peu de choses auxquelles les êtres humains s’acharnent davantage qu’au malheur. Si nous avions
été mis sur la terre par un créateur malveillant dans le but exclusif de souffrir, nous aurions de bonnes
raisons de nous féliciter de notre enthousiasme à entreprendre cette tâche. Les raisons d’être inconsolable
abondent : la fragilité de notre corps, l’inconstance de l’amour, le manque de sincérité de la vie sociale,
les compromis de l’amitié, l’effet anesthésiant de l’habitude. Face à des maux si persistants, nous
pourrions tout naturellement nous attendre à ce qu’aucun événement ne soit attendu avec plus
d’impatience que notre propre extinction.
Un quidam qui, dans les années vingt, aurait cherché un journal à lire, aurait peut-être porté son choix sur
L’Intransigeant. Ce quotidien s’était fait une réputation dans le journalisme d’investigation, les potins du
Tout-Paris, les petites annonces classées et les éditoriaux incisifs. Il avait également l’habitude de
concocter de grandes questions et de demander aux personnalités françaises d’y répondre. « À votre avis,
quelle serait l’éducation idéale à donner à votre fille ? » fut l’une de ces questions. « Avez-vous des
suggestions pour résorber les problèmes de circulation dans Paris ? » en fut une autre. Au cours de
l’été 1922, le journal proposa à ses auxiliaires occasionnels une colle particulièrement élaborée :
« Un savant américain annonce la fin du monde, ou tout au moins la destruction d’une si grande
partie du continent, et cela d’une façon si brusque, que la mort serait certaine pour des centaines
de millions d’hommes. Si cette prédiction devenait une certitude, quels en seraient, à votre avis,
les effets sur l’activité des hommes entre le moment où ils acquerraient ladite certitude et la
minute du cataclysme ? Enfin, en ce qui vous concerne personnellement, que feriez-vous avant
cette dernière heure ? »
La première personnalité à répondre à ce cruel scénario d’annihilation personnelle et générale fut Henry
Bordeaux. Il émit l’hypothèse que cette catastrophe pousserait l’essentiel de la population soit vers
l’église la plus proche, soit vers la chambre à coucher la plus proche, mais que pour sa part il éviterait ce
choix difficile et profiterait de cette dernière chance pour escalader une montagne afin d’admirer la
beauté du paysage et de la flore des Alpes. Une autre célébrité parisienne, Berthe Bovy, ne proposa aucun
divertissement de son cru, mais fit partager à ses lecteurs son inquiétude de voir les hommes se
débarrasser de toutes leurs inhibitions une fois que leurs actions auraient cessé d’avoir des conséquences
à long terme. Cette sombre prophétie allait de pair avec celle d’une célèbre diseuse de bonne aventure
parisienne, Madame Fraya, qui estima que les gens, au lieu de consacrer leurs dernières heures à la
contemplation d’un futur extraterrestre, seraient trop occupés à s’adonner aux plaisirs de ce monde pour
se soucier de préparer leur âme à la perspective de l’Au-delà – soupçon que confirma l’écrivain Henri
Robert en exprimant sans sourciller son intention de se livrer à une dernière partie de bridge, de tennis et
de golf.

Format : PDF

Taille : 1.3 MB

Langue : français





Téléchargement :

Le téléchargement est gratuit et facile disponible en Format PDF profitez vous


Cliquez ici pour télécharger

Lisez-le aussi