-->

Télécharger Les dons de l'esprit Entre charismanie et charisphobie - pdf gratuit

Les dons de l'esprit

charismanie et charisphobie - pdf

Extrait :

Le pendule, qui se balance d’abord d’un côté, puis de l’autre, illustre un des grands dangers pour l’Eglise. Le peuple de Dieu s’est souvent laissé attirer par les extrémes, voir les extrémismes, au lieu de trouver le juste milieu dans la parole de Dieu. L’enseignement biblique sur les charismes n’a pas connu de traitement systématique avant le 20e siècle. On était resté figé, par peur du neuf ou du désordre, dans le rite, le dogme, les structures et le cléricalisme. Ce qui n’a pas empêché le Saint- Esprit d’agir tout au travers de l’histoire de l’Eglise. Des réformes, des réveils, des poussées d’enthousiasme ont eu lieu à répétition, pour aboutir parfois à l’extrème opposé, à des débordements malsains. Le balancier avait de nouveau fait son oeuvre néfaste. Et les excès furent tantôt réprimés, tantôt récupérés par l’institution. Nous relevons plusieurs de ces mouvements qui eurent des aspects positifs incontestables, mais qui connurent aussi des écarts:  
Le montanisme (170-550) resta attaché aux grandes doctrines de la foi tout en insistant que le Saint-Esprit devait manifester en tout temps sa présence de façon sensible pour chaque croyant.  
Certains exerçaient le don de prophétie, d’autres celui du parler en langues. Tertullien en fut un des
protagonistes les mieux connus.
Les franciscains, à leurs débuts au 13e siècle, considéraient le miraculeux comme faisant partie intégrante du christianisme. François d’Assise recevait le miracle des stigmates de la passion en  1224, au mont Arverne.  
Le prophétisme anabaptiste au 16e siècle fut marqué par des prédictions et des manifestations
surnaturelles, notamment à Zwikau, en Saxe.
Les quakers (“trembleurs”), au 17è siécle en Angleterre et en Amérique, connurent parmi eux des miracles, des guérisons et la glossolalie, surtout du vivant de leur fondateur, George Fox. Ils se distinguèrent par leur probité, leur pacifisme et leur philanthropie.  
Les camisards des Cévennes, pendant la période de leur persécution (1702-1713), furent au bénéfice de protections et de phénomènes surnaturels. Le don de prophétie se manifesta parmi eux.  
La deuxième vague du jansénisme, au 18e siècle fut marquée par des prophéties et des guérisons, ainsi que des extases qui valurent à ses adeptes le titre de “convulsionnaires”. 
L’Eglise catholique apostolique fut fondée à Londres au début du 19e siècle par Edward Irving.
Celui-ci enseignait que les dons de l’Esprit, le parler en langues, la prophétie et l’apostolat appartenaient à la norme pour le christianisme.

Format : PDF

Taille : 2 MB

Langue : français




Téléchargement :



Le téléchargement est gratuit et facile disponible en Format PDF profitez vous





Cliquez ici pour télécharger

Lisez-le aussi